ظ…ط­طھط§ط¬
ظ…ط­طھط§ط¬
ظ…ط­طھط§ط¬
دردشة
ظ…ط­طھط§ط¬ العاب
ظ…ط­طھط§ط¬ التسجيل
ظ…ط­طھط§ط¬ ماسنجر
ظ…ط­طھط§ط¬ اعلن معنا
ظ…ط­طھط§ط¬ الاتصال بنا
ظ…ط­طھط§ط¬
ظ…ط­طھط§ط¬
ظ…ط­طھط§ط¬ ظ…ط­طھط§ط¬


العاب محتاج
محتاج   محتاج
عـودة للخلف   منتديات محتاج > منتديات شبابيات محتاج > صدى الملاعب > فارس عوض
محتاج   محتاج





إضافة رد
 
أدوات الموضوع البحث بهذا الموضوع تقييم الموضوع طريقة العرض
  #1  
قديم(ـة) 05-29-2014, 11:20 PM
XRumerTest XRumerTest غير متصل
.. عضـو ممـ M7Taj ـيز ..
 


XRumerTest will become famous soon enough

A quoi tient ce phnomne En partie la conscience opinitre que les Anglais mettent bien faire tout ce qu'ils entreprennent, en partie l'amour profond qu'ils portent, comme toutes les races germaniques, la nature extrieure, en partie aussi ce sens moral et pratique qui ne leur permet de considrer aucune uvre de l'homme, moins encore l'uvre d'art, comme indiffrente et inutile. Lorsqu'un Anglais peint ou lorsqu'il crit, c'est qu'il a quelque chose dire il le dit comme il peut, le plus fortement qu'il peut, insistant sur tous les dtails, torturant la palette comme le vocabulaire, sans souci des formes convenues, mais crant, chaque instant, des formes inattendues. De l, dans leurs peintures, ces ingalits d'excution qui surprennent, ces maladresses de touche qui font sourire, ces aigreurs de colorations qui blessent la vue de l aussi cette prcision soutenue et touchante, presque religieuse, dans l'observation analytique, ces accens incorrects et hardis d'une sensibilit dlicate ou fire, ces clats d'harmonie audacieux et profonds qu'on chercherait vainement ailleurs. Moins srs de leur main et moins ambitieux, comme ouvriers du pinceau, que les ouvriers de Paris, ils se risquent peu dans les grandes toiles, mais ils remplissent jusqu'aux bords les cadres bien proportionns oui ils se renferment et se concentrent. C'est peut tre une des raisons pour lesquelles ils entretiennent et fortifient leur individualit l'abandon de la peinture de chevalet, de la peinture mdite et soigne, conduit vite la dcadence une cole ne saurait vivre longtemps par la seule pratique dcorative. Une des autres raisons qui expliquent certaines de leurs tendances est le climat mme de l'Angleterre et les habitudes sociales qui en dcoulent les peintures y sont faites pour orner des appartemens confortables, pour tre vues, travers une glace, tour tour sous un jour brumeux ou sous la lumire artificielle l'aspect d'aquarelles, mat et clair, qu'elles gardent presque toutes, mme lorsqu'elles sont excutes par d'autres procds, est fait pour rpondre ces exigences spciales.
Pour qui a pu voir l'exposition des artistes trangers au palais Montaigne en 1855, pour qui se souvient de l'tat d'abaissement dans lequel tait alors tomb l'art de la peinture chez la plupart des peuples europens, mme les plus glorieux par leur pass, tels que l'Italie, l'Espagne, la Hollande, et de l'tat de barbarie dans lequel il se trouvait chez les peuples nouveaux, soit de l'Europe septentrionale, soit de l'Amrique, l'exposition actuelle, si incomplte qu'elle puisse tre, montre, de toutes parts, en l'espace de trente ans, une srie d'tonnans progrs accomplis. Sous l'influence des exemples franais, presque partout, les tudes techniques et historiques ont t renouveles ou entreprises. Presque partout, mme dans la Grande Bretagne, le centre d'art le plus intact en 1855, grce la rptition des expositions internationales, sous cette mme influence, les coles se sont multiplies, rajeunies, chauffes. L'art anglais, mieux connu aujourd'hui, ne nous surprend plus sans doute par une de ces sensations aigus et piquantes, comme celles que ressentirent nos grands pres au Salon de 1824 et nos pres l'Exposition de 1855. De la premire rencontre avec les peintres britanniques est sortie notre cole de paysage, de la seconde une rnovation de notre dilettantisme potique. Depuis, les rapports entre les deux coles sont devenus assez rguliers, et chacune y trouve son compte. Nous devons beaucoup l'Angleterre MM. Gustave Moreau, Puvis de Chavannes, Cazin, Besnard, entre autres, en savent bien quelque chose. L'Angleterre nous doit beaucoup aussi elle n'est nullement reste insensible notre volution l'influence de MM. Meissonier et Grme, de Millet et de M. Jules Breton, s'y est fortement marque en plus d'un endroit. Mais ce qu'il y a d'admirable dans ce temprament anglais, si robuste et si personnel, ce qui nous en tonne et nous en rjouit, c'est la facult prodigieuse qu'il possde de s'assimiler tous les lmens qu'il absorbe et d'imprimer la marque de sa personnalit tout ce qu'il produit. Nulle part peut tre on ne sent des esprits plus ouverts tout ce qui vient du dehors les artistes anglais sont essentiellement cosmopolites aucun d'eux qui n'ait tour tour tudi en Italie, en France, en Espagne, en Orient, en Hollande, qui ne s'y promne et qui n'y retourne sans cesse mais partout il reste Anglais, et tout ce qu'il acquiert ne contribue qu' dvelopper son moi. Dans aucun pays, l'art, premire vue, ne semble plus artificiel et le rsultat de plus continuelles importations et excitations trangres s'imagine t on Reynolds sans Titien, Gainsborough sans Van Dyck, Constable sans Hobbema, Turner sans Claude Lorrain, M. Millais et presque tous les modernes sans les Quattrocentisti italiens et flamands Cependant, qu'y a t il de plus personnel que Reynolds et Gainsborough, Constable et Turner, M. Millais et ces potes charmans trop tt disparus, que nous admirions en 1878, Walker et Mason La puissance de fascination du sol anglais est si forte que les artistes trangers qui s'y fixent n'y sauraient chapper au bout de peu de temps, ils deviennent Anglais. A l'heure actuelle, comme en 1878, deux des artistes qui font le plus d'honneur la section anglaise, qui expriment le mieux la pense anglaise, sont deux continentaux naturaliss un Hollandais, form l'cole belge et l'cole franaise, M. Alma Tadema, un Bavarois, form Munich, M. Herkomer.
http://www.arredarsi.it/connections/peuterey.asp wholesale ccm hockey jerseys fashion christian louboutin shoes christian louboutin outlet cheap china nba jerseys http://www.crnobelo.eu/burberry.php louboutin shoes cheap custom nba jerseys http://www.sienidanza.it/old/zanotti.asp jeremy scott sneakers occhiali gucci
The Emporio boutique both affirms and refines Vertu's core design codes through the use of light and technology as well as a seductive contrast of texture, material and colour.
http://www.arredarsi.it/misc/dior.asp nike air max 180 2014 mulberry handbag zanotti outlet online nike free shield 5.0 chanel bags outlet burberry borse uomo cheap china nba jerseys nike free run sale scarpe gucci uomo christian louboutin outlet jeremy scott shop
It's an intimidating and scary thing for me, to tiptoe into the politics of religion and sexuality. Especially the latter. I feel infinitely more comfortable writing about wildlife politics and, more generally, eco politics. But I've been lying in bed this morning, my stomach roiling, and I realize this is something I must do. I have been given the chance to be an Alaska Voice, after all, and I should honor that opportunity by expressing my thoughts and opinions about things that matter, even if they don't have anything to do with bears and wilderness and the other stuff I love and usually write about. (Besides, I have gradually come to believe that everything is connected, so why not expand my writing horizons to reflect that belief? Increasing numbers of people are recognizing the links between the environmental and social justice movements.) As some of the world's wiser people have reminded us, too many awful things have happened across human history while good, decent people stayed silent. So, you see, I like to think of myself as a good and decent person. Most of the time I am, I think.
giubbotto peuterey wholesale ccm hockey jerseys piumini peuterey piumino peuterey christian louboutin milano http://www.porfidio.eu/wp-content/gucci.php adidas jeremy scott pas cher chanel shop online http://www.cafms.org/forum/contactus.php burberry borse uomo http://www.arredahousedesign.it/admin/oakley.asp http://www.arredahousedesign.it/aziende/images.asp
Excuse me. She is not conducting business. Come back in 30 minutes, said a sheriffs deputy to an older couple looking over belts on a table.
الرد باقتباس
إضافة رد

الإشارات المرجعية

أدوات الموضوع البحث بهذا الموضوع
البحث بهذا الموضوع:

بحث متقدم
طريقة العرض قيّم هذا الموضوع
قيّم هذا الموضوع:



الساعة الآن +3: 05:06 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.

محتاج محتاج